13.10.19

Le NeoConsortium 18 octobre 2019


Le NeoConsortium

Leader sur le marché des formes plastiques à haute ubiquité

Le NeoConsortium est une entreprise multinationale qui, en standardisant, rationalisant et industrialisant la création artistique, est devenue le leader mondial sur le marché de l’art contemporain. Grâce à la rigueur de ses process et à l’excellence de ses collaborateurs, le NeoConsortium est en mesure de garantir 24H sur 24, 7 jours sur 7, une production artistique de haute qualité.
Son produit phare, le Moduloform est un polyèdre irrégulier qui fait l’objet d’une innovation plastique et conceptuelle permanente. A la pointe du développement artistique contemporain, le Moduloform est leader sur le marché des formes plastiques à grande ubiquité.
Le NeoConsortium élargit en permanence son champ d’intervention artistique. Découvrez l’ensemble de nos solutions plastiques sur notre site internet : NeoConsortium.com !
A l’occasion de son installation au Hublot, le Neoconsortium présentera son nouveau service dédié à l’Anthropocène : le Bureau de l’Anticipation des Désastres.

                   Le site du NeoConsortium ici

6.10.19

Laurence EGLOFF le 11 octobre 2019


Formée d’abord aux techniques de l’image imprimée (sérigraphie, gravure, lithographie), j’éprouve un fort intérêt pour la répétition et la déclinaison, goût qui se retrouve dans ma pratique picturale. Par la reprise d’images existantes, tirées aussi bien du répertoire figuratif commun (emballages de produits de consommation, imagerie enfantine, photos de famille), que de l’histoire de l’art (Tiepolo, Botticelli, Vélasquez, Goya, Tintoret, David…), j’opère un travail d’appropriation des images, une sorte d’encodage. Il s’agit en effet pour moi de traduire ces images dans mon propre langage plastique, que celui-ci se matérialise sur des toiles, du papier, des tapisseries, ou d’autres supports non « nobles ». Par l’exercice répété et presque obsessionnel du dessin, j’intègre certains de ces motifs, ne cherchant pas à en rendre l’aspect figuratif ou narratif, mais transmettant une lecture spatiale que j’en fais, délibérément neutre et mécanique dans le geste. Ecartées par moi de leur sens premier, ces images acquièrent une vie particulière et s’intègrent dans leur nouveau monde, le mien. Il est pourtant intéressant de constater qu’une fois débarrassées de leur signification narrative elles (re)deviennent pour le spectateur reconnaissables, et qu’elles font ressentir à celui-ci une familiarité avec ce qu’il voit, même s’il n’est pas en mesure de citer l’origine de ce « déjà-vu ».




                   Site en cours de construction
                         Son Hublot du soir

29.9.19

Miguel MARAJO le 04 octobre 2019


"Miguel Marajo est un artiste peintre et dessinateur qui questionne l’aliénante uniformité des critères esthétiques de notre société occidentale. 
ll se joue des traits pour éveiller une authenticité non assujettie aux canons de beauté. 
Son œuvre explore avec un humour caustique, poésie et lucidité la foisonnante richesse 
des rapports culturels."





                   Le site de Miguel MARAJO ici
                        Son Hublot du soir

22.9.19

Benjamin GOZLAN le 27 septembre 2019


Benjamin Gozlan, né à Paris en 1974, vit et travaille à Ivry-sur-Seine.
Peintre coloriste.
A l’origine de la peinture : le chaos catastrophe comme création du monde.
Boue déversée, lumières obscurcies, enfouies.
Puis l’acte de peindre tel un passage à l’acte : la temporalité du geste
définit l’espace, donne forme à la matière.
Forme pure de jouissance.
« L’œil en rut du peintre » pour citer Gauguin.
La couleur inonde la toile, tons clairs saturés, traces picturales tourmentées, déformées, mouvements, rapidité du geste, force vitale.
La couleur, balayant les clichés fait jaillir le fait pictural.
La force des rapports de tons évoque les forces s’exerçant sur les hommes.
L’artiste nous donne à voir la puissance du non visible.
Surgit une présence issue du chaos, d’un retour aux origines.
Interroger encore et toujours l’humain, peindre les grands sentiments
catastrophiques.
Peindre l’atemporel.


                  Le site de Benjamin GOZLAN ici
Benjamin Gozlan participe avec plus de 50 artistes Ivryens au "Voyage de Gagarine", une exposition parcours en hommage à la cité Gagarine à Ivry. A parcourir les 21, 22, 28 et 29 septembre 2019.
                         Son Hublot du soir

15.9.19

Eliz. BARBOSA le 20 septembre 2019


Elisabeth De Castro Barbosa, dite Eliz. Barbosa est née en région Centre en 1973. Elle est diplômée de l’École des Beaux Arts de Bourges.
Son travail se formule par séries, dont les deux dernières : la série Opéra Chromatique depuis 2013 et la série Furcifer depuis 2017.
Depuis un an, je travaille sur cette série Furcifer, qui est une continuité de la série Opéra Chromatique, ce sont des recherches tournées vers la couleur. J’aime à exploiter le motif circulaire de la peau du Caméléon Panthère (Furcifer Pardalis) et l’idée que cet animal change de couleur, me fascine. Cette série est un prétexte pour comprendre les variations, les vibrations des couleurs. Tout simplement, je désire que les peintures de cette série réagissent au gré de l’ombre et de la lumière !
Nombreux sont les peintres qui ont travaillé sur la couleur, sujet à mon sens qui est intemporel. Je citerai Delacroix (Notes de Dieppe, 1854) : 
« j’ai fait toute ma vie du linge assez vrai de ton. Je découvre un jour, par un exemple évident, que l’ombre est violette et le reflet vert. Voilà des documents dont un savant serait peut être fier ; je le suis davantage d’avoir fait des tableaux d’une bonne couleur avant de m’être rendu compte de ces lois. Un savant trouverait sans doute que Michel-Ange, pour n’avoir pas connu les lois du dessin et, que Rubens pour avoir ignoré celles de la couleur, sont des artistes secondaires. »
                                                                                                                                                  Eliz. Barbosa 2018





                  Le site de Eliz. BARBOSA ici


8.9.19

ANNE MANOLI le 13 septembre 2019


                                                                                                                                                     « Sous la peinture d’Anne, une vie grouille, palpite et cette vie prend le dessus.  Quand les toiles d’avant se cachaient derrière une matière si épaisse qu’elle en était monument, les œuvres d’aujourd’hui sont des films, du papier bible, de l’organdi, une peau diaphane et fragile. Anne Manoli se laisse apparaître au monde. Les meurtrissures, stigmates, blessures, du dessus de la toile sont autant de traces de l’usure du temps qui fait son œuvre en dessous, en dedans. Les transparences sont comme la preuve d’un affouillement de l’intérieur, de quelque chose qui sourd dedans, dessous, qui use à force de vouloir s’extraire, s’échapper, comme une explosion sous la peau, sous la cendre. Et face à cette révélation il y a dans notre regard un choc ; du démembrement nait le remembrement, le hasard, la maladresse, l’accident, la violence, laisse place à une suave férocité où la matière est dure comme une aquarelle, la couleur est douce comme un roc, de la tambouille
nait le met, du marécage s’échappe la vie qui se crée. »

Extrait du texte de Charlotte Thoraval : « L’Atelier métamorphose » écrit à l’occasion de l’exposition « Les moires » à la Galerie Nicolas Deman Paris 2018
Anne Manoli est représentée par la Galerie Nicolas Deman à Paris

                     Le site de ANNE MANOLI ici
                         Son Hublot du soir


1.9.19

Pascale CONSIGNY le 06 septembre 2019


C’est le caractère solide et immédiat de la peinture qui motive Pascale Consigny à peindre plutôt que d’utiliser les photos et les films qu’elle réalise et dont elle tire les captures d’écran comme sujet de peinture, qui reste pour elle le meilleur moyen de transmettre la mémoire d’un événement, d’une situation. 
« J’aime le rapport direct qu’entretient la peinture avec le spectateur, direct et la plupart du temps, gratuit. L’action que mène le Hublot d’Ivry m’enthousiasme pour cela. Elle permet une relation directe entre une œuvre et un simple passant curieux. 
Le hublot donnant sur une place qui ressemble à une cour d’école ou un terrain de jeux, c’est aux enfants que j’ai vu jouer sur cette place que j’ai eu envie de m’adresser. » 
Pour que son adresse aux passants soit entière, Pascale Consigny a choisi, non pas d’exposer une œuvre existante, mais de créer une œuvre spécialement pour le Hublot, à la dimension du Hublot, « sur-mesure ». 
« Le « sur-mesure » appartient au luxe, et je voulais que notre échange soit de l’ordre du luxe »
Ce grand dessin, réalisé spécialement à la taille du hublot représente d’autres enfants qu’elle a rencontrés en Jordanie et photographiés munie d’un accord gouvernemental de photographier dans la rue. 
Elle a voulu faire écho à la ville d’Ivry dont les panneaux d’entrée affichent que c’est une ville jumelée et messagère de la Paix : « J’ai eu envie moi aussi de créer un jumelage entre les enfants de la place Voltaire à Ivry sur Seine et ceux du quartier de Al Muqabalein à Amman. Ces enfants subissent la folie des adultes, aussi bien sur le plan religieux que sur le plan politique, et sont coincés dans une situation invivable. Malgré cela, ils sont heureux, drôles, ils ont eu envie d’échanger avec moi, de jouer le temps d’une soirée. 
Ils font partie des 2 200 000 palestiniens réfugiés en Jordanie dont la moitié a moins de 15 ans. Sur les photos que j’ai choisies pour peindre ces enfants, ils semblent nous dire :
« Et maintenant qu’est ce qu’on fait ? » 




                   Le site de Pascale CONSIGNY ici


                        Son Hublot du soir

2.7.19

Brigitte RIO du 05 juillet au 06 septembre 2019

JOUER

Créer un, deux, trois personnages,
Puis une foule.
Réfléchir l’espace qui les contient.
Rythme, forme, couleur, mouvement,
chacun tient sa place, et s’accorde à ses proches.

Je change la disposition ?
C’est une autre histoire qui commence.
Vous avez une proposition ?
Soyez le bienvenu !




                   Le site de Brigitte RIO ici
     
 

                        Ses Hublots du soir

23.6.19

Angela MAGNATTA le 28 juin 2019 et place Voltaire : REPAS PARTAGÉ


Angela Magnatta est une artiste visuelle, pour qui l’image est un médiateur social, culturel et spirituel. Après son travail de mise en lumière sur les femmes et sur leur engagement social au travers de ses affiches, elle se pose et ajoute une nouvelle forme d’expression à son art, entre la thérapie par la couleur et par le dessin, le développement de l’intuition, et le besoin de communiquer avec les forces vitales qui nous entourent... plantes, arbres, terre, ciel, eau, roche...
Selon l’artiste, il suffit d’observer pour sentir, comprendre et apprendre.


                  Le site d'Angela MAGNATTA ici
                         Son Hublot du soir




15.6.19

Agnès BERTHELOT / Christophe ROLLAND / Yan LE MARCHAND / MOONSTAFF & co FÊTENT la MUSIQUE le 21 JUIN 2019

Comme tous les ans, depuis 3 ans, avec Yan Le Marchand & Le Moonstaff, nous investirons le site du Hublot d'Ivry à l'occasion de la fête de la musique. 
A quelques jours des "hostilités", nous ne savons pas encore qui se joindra à nous...
Cette page agrègera donc les participant.e.s au fur et à mesure.
Et le public, comme tous les ans, sera attendu en nombre et accueilli comme il se doit. Ce qui ne vous empêche pas de venir avec 1 ou 2 petites choses à picoler et ou à grignoter...
Au plaisir de vous y retrouver!



Les liens divers et variés : Agnès BERTHELOT ici, Christophe ROLLAND ici, Yan LE MARCHAND ici, MOONSTAFF ici aussi
                         le Hublot du soir

9.6.19

MokA - Karim ADJALI / Olivier MAITRE le 14 juin 2019

Karim Adjali et Olivier Maitre, vous proposent leur projet "MokA": une vision insolite des piscines
MokA joue avec les contrastes, intérieur/extérieur, liquide/solide et nous emporte dans son univers imaginaire où les nageurs s'envolent, où les bassins se transforment en route et où l'eau coule à l'envers. 
L'univers des deux artistes interroge, surprend, et nous emporte au-delà des repères établis, pour nous faire redécouvrir avec jubilation des piscines municipales. 

          Les sites de MokA, Karim ADJALI / Olivier Maitre ici,                               le FB ici,Instagram  
                     Le Hublot du soir de MokA